Serra di Ferro

L'étang de Tanchiccia


Mercredi 26 Octobre 2005



A la fin de l'ère tertiaire, la mer avait envahi la plaine et déposé une couche d'argile puis, lors de sa régression, le Taravu a creusé cette couche et apporté des alluvions qui ont comblé le golfe. Sont les témoins de la transgression marine les étangs de Tanchiccia et de Canniccia dont le fond est resté argileux. "Au début du siècle il n'y avait qu'une touffe de roseaux au milieu. On y pêchait des anguilles en quantité."

L'importance historique et écologique de l'étand de Tanchiccia.
Il apparaît comme "enchâssé dans une crique d'environ 500 m de diamètre qui s'ouvre au sud-est sur la plaine alluviale du Taravu". Une petite éminence à l'ouest de l'étang a été occupée à l'âge du bronze. L'étang communiquait avec la mer et il fut utilisé comme port par les Romains. On a retrouvé à Penti Rossi et sous Arghja Pitrosa, à Mattunaghja, des vestiges romains: tuiles à crochets, céramiques... Un peu plus loin, à Esu, l'Abbé Bartoli y plaçait l'emplacement de la ville de Pauca, citée par Diodore de Sicile.
Il est devenu une vaste roselière de 14 ha de superficie; profond de 0,5 à 1 m de moyenne, il est entouré de tamaris à l'ouest et à l'est et de prairies. Y abondent les roseaux et les massettes à feuilles larges ou étroites. Les autres plantes sont dignes d'intérêt, dont deux espèces protégées. Il accueille beaucoup d'oiseaux. Au moment de la nidification, ne pas se déplacer dans les roselières pour ne pas écraser des nids. Signalons aussi la présence de tortues (d'Hermann et Cistude).




Sur le même thême

CHEMINS DES DOUANIERS - 30/06/2015

La plage de Cupabia - 26/10/2005

Tours génoises. - 26/10/2005



Le site a été financé dans le cadre de la mesure 1,5 du DOCUP intitulé accroître les échanges par les technologies de l'information et bénéficie a ce titre de la participation financière de la Communauté Européenne, de la Collectivité Territoriale de Corse et de l'Etat.