Patrimoine archéologique


Mercredi 26 Octobre 2005



Le site le plus important est Basì qui a donné son nom à une période du néolithique corse. Mais en 1988, Georges Mignon avait recensé les vestiges d'une douzaine de sites préhistoriques : abris sous roches, fonds de cabanes, enceintes cyclopéennes, dolmen, menhirs en quantité et morceaux de coffres funéraires.
L'occupation romaine est attestée en de nombreux lieux, notamment autour de l'étang de Tanchiccia. S'y ajoutent les épaves enfouies aux mouillages et port, qui datent de la période romaine ou postérieures.
Plusieurs sites médiévaux ont été repérés dont deux tours : Torra Vechja près de Porti Poddu et Torra di Raffè au-dessus de la vallée du Taravu; et trois chapelles romanes. Les deux derniers siècles ont laissé des ruines d'habitations encloses de murs, avec four...

A Stazzona ou Tola di u Turmentu (Table des tortures).

Patrimoine archéologique
Dolmen composé de dix dalles et une en couverture. Statue-menhir et dolmen se situent à proximité du chemin de transhumance, dont il reste peu de traces, qui traversait cet espace de collines et rejoignait celui du fond de vallée au pont de Calzola.

U Paladinu, le Paladin.

Au-dessus de Suara, se dresse une statue-menhir de trois mètres de haut, pesant plus d'une tonne, où se distingue la tête, bien figurée, et dont le corps est gravé de deux stries parallèles : un pagne? Ce personnage, non armé, fut appelé U Paladinu, le Chevalier; tant il avait fière allure, et respecté en tant que tel.




Sur le même thême

CHEMINS DES DOUANIERS - 30/06/2015

La plage de Cupabia - 26/10/2005

Tours génoises. - 26/10/2005

L'étang de Tanchiccia - 26/10/2005



Le site a été financé dans le cadre de la mesure 1,5 du DOCUP intitulé accroître les échanges par les technologies de l'information et bénéficie a ce titre de la participation financière de la Communauté Européenne, de la Collectivité Territoriale de Corse et de l'Etat.